lundi 10 juillet 2017

1 AN : MON CHEMIN DE DEUIL

BONJOUR, BONJOUR !


J'espère que vous allez bien ? Si je vous retrouve ce jour-ci ce n'est pas pour vous parler de maquillage ou de mode comme j'en ai souvent l'habitude. Aujourd'hui nous sommes le 10 Juillet 2017 et si vous connaissez mon histoire vous devez savoir que ce jour est une mauvaise date dans mon cœur. (Pour découvrir le premier article où je vous raconte notre histoire cliquez ICI)

En effet, il y a un an le 10 Juillet 2016 Benoît l'homme que j'ai aimé pendant près de 14 ans de ma vie s'est en allé vers un monde plus lumineux et plus juste un autre monde à la hauteur de sa belle âme qui était la sienne. Je me souviens je l'avais appris le lendemain j'étais seule chez moi et un coup de fil a bousculé ma vie qui manquait déjà beaucoup d'équilibre. L'annonce de son départ à déboussolé ma vie et je me suis écroulée. Oui, moi Anaïs la fille toujours battante et avec un sourire sans limite je me suis écrouler. Je savais que Benoît partirait avant moi il avait tenté de me préparer à tout cela, mais peut-on réellement se préparer à la mort de l'être aimé ? 
Moi, pour ma part, je ne l'étais pas. Je me souviens des jours et des heures qui ont suivi son départ je ne mangeais plus, je n'avais plus envie de rien je me sentais si vide, un bout de mon âme a rejoint la sienne en partant. 


Benoît, n'avait que 25 ans un quart de siècle m'aurait-il dit, il avait la vie devant lui mais sa vie n'était plus si belle pour lui, il était prisonnier de son propre corps, de ses moindres mouvements ainsi que de son sourire que j'aimais tant. Seul ses yeux pouvaient parler encore et je peux vous dire qu'à l'heure actuelle c'est son regard qui me manque, la beauté de son cœur qui me manque, la chaleur de son écoute qui me réconfortait tellement qui me manque. 

A son départ moi, je n'avais que 23 ans, 23 ans de vie et de bagages déjà trop lourds à porté. J'ai été là jusqu'à la fin comme je lui avais promis et je suis fière d'avoir tenu cette promesse. A la suite de son envol il a fallu que je prépare mon hommage pour son enterrement un hommage que seul lui a compris. Alors j'ai choisi une chanson qui le représentait bien "Il y a ton sourire de Damien Saez" une chanson qui résonne différemment aujourd'hui selon moi elle raconte l'histoire de deux personnes qui ont traversé la vie ensemble même s'ils savaient que la fin serait inévitable mais qu'ils ont tout tenté pour vivre et s'aimer malgré tout. Cette histoire était profondément la notre c'est pour cela que je l'ai choisie elle représentait ta vision des choses sur la vie. Ensuite ta famille à récité un poème que je t'avais écrit il y 6 ans au moins. Tu ne le connaissais pas avant, je te l'avais caché pour ce jour fatidique et c'est ce qui rend l'hommage encore plus beau à mes yeux. Je n'ai pas eu la force d'assister à ton enterrement, j'ai considéré que je t'avais accompagné pour la vie et qu'il n'était pas nécessaire de me faire encore plus souffrir de te dire adieu ce jour là. Car pour moi les adieux n'existent pas, il n'y a qu'un au revoir puisque je sais qu'on se retrouvera. La mort n'est rien elle est juste un passage vers un autre monde où les maux disparaissent. Alors je suis soulagée que tu sois apaisé et aujourd'hui cette pensée m'apaise à mon tour.

Les premiers mois ont été difficiles, j'ai eu l’impression d'avoir nagé dans un océan sans fin, d'avoir été mon propre fantôme, d'avoir souri pour faire semblant, je sentais que mes yeux étaient profondément éteints. 
Les jours ont défilé et j'ai décidé d'écrire parce que je sais que pour lui les mots avait une importance particulière et qu'il aimait ma manière d'écrire alors c'est ce que j'ai fait et que je fais encore aujourd'hui.
Je vous dirais même que c'est en partie l'écriture qui m'a sauvée, un vrai défouloir pour apaiser mes émotions.   


Au fil du temps j'ai repris ma vie en main, en m'accrochant à ce blog et à ceux que j'aime. J'ai aussi appris à faire un gros tri dans mes amis, car j'ai eu quelques couteaux dans le dos avec cette épreuve mais aujourd'hui je m'éloigne des mauvaises personnes et puis je sais qu'il s'en charge de son côté. J'ai aussi appris à communiquer avec lui parce qu'il est peut-être parti physiquement mais son âme est toujours avec moi je le sens en permanence, il me vient toujours en aide quand j'en ai besoin. Avant nous communiquions de cœur à cœur et aujourd'hui nous avons une communication d'âme à âme. Je suis consciente que je me sens connectée à tout cela et si vous n'êtes pas ouvert à ce genre de choses je ne vous en veux pas.
En quelques mois j'ai changé mon mode d'alimentation en supprimant la viande de tout mes repas j'ai le sentiment que la vie m'a retiré quelque chose alors en échange j'ai supprimé quelque chose de ma vie.
J'ai appris à connaître sa famille et je les remercie aujourd'hui car ils m'aident aussi à tenir le coup et ensemble on se soutient parce qu'on se comprend et j'ai la sensation que peu de gens peuvent comprendre ce que je traverse alors je m'attache à ceux qui me comprennent sans me juger. Parce qu'en plus de me relever de son départ je dois aussi faire face aux jugements des gens qui n'ont pas vécu le quart de mon parcours et je peux vous dire à quel point c'est agaçant et fatigant mais ce n'est pas ce que je retiens.

Ce que je retiens c'est l'amour et le soutien de mes proches, les mots d'encouragements, je retiens ceux qui prennent de mes nouvelles et qui répondent présent quand mon cœur se fait lourd.
Son départ m'a permis de me recentrer sur moi uniquement de penser enfin à moi au lieu de tout donner à mon prochain.
Je fais attention à mon corps et j'essaie de le conserver au mieux.

Tant de choses ont changé en une année qui est passée si vite que parfois j'ai l'impression de perdre la notion du temps. J'ai la sensation qu'il est parti hier tant il est présent dans mon quotidien c'est perturbant. On dit que le temps apaise les maux mais je dois vous avouer que j'ai besoin d'encore beaucoup de temps pour pouvoir me reconstruire qu'importe le temps que ça prendra mais je me laisse du temps je prends la vie comme elle vient et ça me guide j'en suis certaine.

En écrivant ce texte pour lui rendre hommage en cette date fatidique j'ai pensé à écrire le plus beau texte du monde à trouver les meilleurs mots pour vous exprimer mon parcours mais je me rend compte que c'est difficile j'écris comme ça me vient et puis Benoît était amoureux de mes mots alors je suis certaine qu'il aimera ce texte.

En un an j'ai traversé beaucoup de choses, j'ai pas souvent craqué devant les autres ce n'est pas ma manière d'être et puis il m'a transmis sa force de caractère même si j'étais déjà forte avant cette épreuve. Cette année j'ai su transformer ma peine en force et j'en suis fière. On me reproche souvent de parler de lui mais j'en ai besoin c'est ma façon d'avancer et de garder la tête haute parce que je n'oublie pas que j'ai eu beaucoup de chance d'avoir partagé une partie de ma vie avec lui c'est un homme exceptionnel et rare de nos jours je me réjouis de l'avoir connu, c'était si beau et je le remercie aujourd'hui d'être le guide de ma vie je sais qu'à présent il est près de moi et qu'il me protège la mort n'arrête pas l'amour bien au contraire.

Alors aujourd'hui je vais continuer d'être moi avec ma force et mes faiblesses je ne changerai rien parce que je sais qu'il est fier de moi il n'a fait que m'admirer de son vivant, il est temps pour moi d'admirer cette vie qui a désormais deux âmes en une seule, la mienne et la sienne.

Ne t'inquiète pas mon petit ange je sais que la vie est simple 
Pour toujours et à jamais je t'aime plus haut que le ciel.

Ps : Crédit photo : Jim TerreButée Photography 
Anaïs  

8 commentaires:

  1. Magnifique témoignage, j'en ai les larmes aux yeux ! Je t'envoie pleins de bisous et d'ondes positives, ce n'est pas un adieu, mais ce n'est qu'un aurevoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Léa je prends tes bonnes ondes et oui c'est juste un au revoir <3

      Supprimer
  2. Je suis de tout cœur avec toi, tu forces le respect et tu donnes envie d'être encore plus fort, encore plus heureux de vivre. Votre amour restera à jamais en toi, il t'accompagnera, te protègera.
    Je t'embrasse, encore une fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment pour ton commentaire qui me touche beaucoup et oui il faut être heureux de vivre encore plus fort pour ceux qui ont rejoins le ciel je sais qu'il est toujours avec moi je le sent tout le temps ! gros bisous à toi et encore merci

      Supprimer
  3. Je me rappelle avoir lu ton article il y a un an, par je ne sais plus quel biais, je l'avais trouvé très beau puis j'avoue l'avoir oublié. Je ne suis pas revenu sur ton blog depuis.
    Voilà qu'aujourd'hui ton nouvel article arrive dans mon fil d'actualité FB via un groupe, un peu par hasard.
    Un texte magnifique en hommage à une belle personne vu comment tu le décrit. Cela m'a fait beaucoup de bien je te remercie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cécile merci pour ton commentaire je suis contente si cet article t'a autant touché que celui d'y a un an... Oui Benoît était vraiment une belle personne il a marqué toutes les personnes qu'il a croisé sur son chemin. Et c'est moi qui te remercie pour ce joli message de soutien à bientôt

      Supprimer
  4. Magnifique Magique tu es belle et inspirante, je ne sais pas comment ton post sur facebook est arrivé à moi c'est un signe . Je vais de ce pas visiter ton blog . Je t'embrasse Anaïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sylvie merci infiniment pour ton joli commentaire il faut croire que parfois le hasard fais bien les choses merci de me suivre en tout cas ça me fait plaisir ! gros bisous

      Supprimer